le bibliothécaire

Tout bibliothécaire s’est déjà vu poser la question fatidique sur le contenu de son métier. Manue sur Figoblog, cite comme réponse cet extrait du polar Le bibliothécaire de Larry Beinhart, et je suis assez d’accord :

ELLE : Dites-moi ce que c’est, un bibliothécaire.
LUI : … Une sorte de communisme, sans l’idéologie ou Marx ou toutes ces conneries. Notre métier, c’est de distribuer du savoir. Gracieusement. Entrez, s’il vous plaît, entrez, prenez un peu de savoir gratis, non, ce n’est pas plafonné, continuez, vous pouvez vous en gaver, non, ce n’est pas une arnaque, ce n’est pas un échantillon gratuit pour vous appâter et vous facturer plus tard, ou bien pour vous tapisser le cerveau de logos et de slogans. Un bibliothécaire n’a pas un statut social très élevé, et nous ne gagnons pas non plus beaucoup d’argent ; plus qu’un poète, d’accord, mais pas autant qu’un type qui sait bien faire la manche. Alors nos idéaux comptent beaucoup pour nous, et aussi l’amour des livres, l’amour du savoir, l’amour de la vérité et de la liberté d’information, le désir que les gens puissent découvrir les choses par eux-mêmes. Qu’ils puissent lire, oh, des histoires d’amour ou des romans policiers, ce qu’ils veulent. Et que les pauvres puissent avoir accès à Internet.
ELLE : Vous êtes un type bien.

(merci Bernard)

3 commentaire

  1. 10/07/2008BZ says:

    Quoiiiiii distribuer des choses ou du savoir gratuitement ? Au four, immédiatement !

  2. 10/07/2008François says:

    BZ, attention ou les autorités vont s’intéresser à tes activités financières au PS…

  3. 10/07/2008BZ says:

    Héééé fais gaffe j’y suis en taupe du MR, tu vas me griller…

Ecrire un commentaire:

%d bloggers like this: