tableau d'équivalences de programmes propriétaires windows et open source linux

Une ressource pour un passage facile de Windows à Linux : un volumineux tableau comparatif entre les programmes propriétaires (classés par thèmes) et leur équivalent en open source. Du beau boulot, utile et exhaustif. Je regrette juste le choix d’une couleur de police un peu trop claire pour être facilement lisible.

gparted : howto

J’avais déjà parlé ici de gparted, une application linux qui permet de manipuler et redimensionner les partitions de son ordinateur. Voici un article clair sur l’utilisation du programme.

Howstuffworks : "How BitTorrent Works"

Comment fonctionne BitTorrent ?
(via)

gparted

Toujours utile à avoir sous la main, gparted est un outil permettant de modifier, déplacer, effacer, etc. les partitions installées sur un disque dur. Toujours utile si vous voulez faire cohabiter Linux et Windows par exemple. Je me demande d’ailleurs si gparted n’est pas disponible sur le cd d’installation d’ubuntu

Ophcrack 2

Ophcrack 2 est un logiciel servant a cracker les mot de passe de Windows. Il fonctionne sous la forme d’un Live CD ou d’un logiciel à installer. Toujours intéressant à avoir sous la main en cas de perte ou oubli de ses mots de passe Windows (hum, hum,…). (via)

Computer History Museum

Une visite au musée de l’informatique : une série de photographies sur Flickr. Cadrans, câbles, crays et cartes perforées…

Powerbook, Ipod, Linksys WRT54G, Scarlet Box & Co.

Voilà, ça fait un petit moment que je n’ai pas donné de nouvelles mais j’étais assez occupé. Entre le boulot les cours et les formations je commence à peine a pouvoir apprendre à utiliser mon nouveau matériel.
Je suis bien content de mon nouveau Powerbook. Après des années d’utilisation de Windows je dois apprendre à prendre en main un nouvel OS et ça prendra quelque temps. Mais c’est assez agréable à utiliser. Mon Ipod, c’est bien simple, je n’ai pas encore eu le temps de mettre quelque chose dedans.
Enfin, comme McG le disais dans un commentaire je me suis surtout battu avec un problème de routeur. C’est l’appareil dans lequel j’étais le plus confiant, ayant lu de nombreuses critiques dithyrambiques à son sujet (c’est un routeur wi-fi Linksys WRT54G). Après avoir passé une soirée où Eric a suivi la grande valse des adresses ip à grand coup de commandes DOS, j’ai enfin compris le problème.
Comme souvent lorsque l’on a des problèmes informatiques, Internet est une mine d’informations. Après quelques recherches j’ai trouvé la solution. En fait, je possède une Scarlet Box et le problème vient de là. Même si cette box ne possède qu’un seul port, elle fait office de routeur et deux routeurs en cascade = salade d’adresses ip.
J‘ai trouvé de nombreuses informations sur ce forum dédié à l’ADSL en Belgique. Il y a une section dédiée à Scarlet, où l’on retrouve pas mal de messages d’un certain liquidx, soit dit en passant.
Donc après avoir parcouru les différentes discussions, deux solutions s’offraient à moi : soit modifier la configuration de la Scarlet box en la mettant en bridge et désactivant son mode routeur et utiliser le routeur Linksys pour gérer le réseau, soit ne pas toucher la box et utiliser le routeur Linksys en tant que hub wi-fi.
Même si la première solution était conseillée sur le forum, j’ai préféré la seconde car le bridge ne permettait plus d’accéder facilement à l’interface de la box via un browser.
Sans m’enfoncer dans des détails techniques, j’ai configuré, le wi-fi du routeur, puis j’ai tout connecté sur les ports LAN en laissant le port WAN libre, et ça à l’air de fonctionner… Je touche du bois…
Je vais être un peu plus tranquille au niveau horaires, ce qui signifie que j’aurais du temps pour jouer avec le Powerbook et poster sur GG (une semaine ça passe vite).
PS Eric, si la connexion plantait après environ 20 minutes c’était le serveur dhcp de la box qui redistribuait des adresses ip après 1600 secondes et l’adresse du routeur et en dehors de la range d’adresses configurées sur la box.
Voilà, fin du blabla informatique…

Mini update : je vais essayer de tester un de ces jours le firmware aternatif Tomato pour le WRT54G…

Open Source Mac – Free, Open-Source software for OS X

Open Source Mac – Free, Open-Source software for OS X. Comme son nom l’indique, ce site regroupe les logiciels open source les plus connus pour mac. A rajouter à cette liste : Coconut Battery, un logiciel (trouvé chez Colin) qui permet d’analyser les données de la batterie des powerbook. A ce sujet, le mien arrive mardi, hé, hé, …

Nouveaux powerbooks : adieu les points blancs, bonjour les lignes

D’habitude je ne discute pas de news sur les spécificités hardware de matériel informatique, d’autant plus lorsqu’il s’agit de Macintosh. Mais, ayant des vues sur un powerbook, je garde un œil sur les différents forums de discussion. Je voulais donc juste signaler à toute personne désireuse d’acheter l’un des nouveaux powerbook de ne pas le faire tout de suite.
Un vague de mécontentement est en en train de grandir dans les forums au sujet de l’écran (pourtant amélioré) de la dernière révision de cette machine. On se souvient des « points blancs » sur les écrans des anciens powerbook 15 pouces qui avaient valus à Apple de nombreuses critiques de la part des utilisateurs. Et bien aujourd’hui, ces « white spots » on été remplacé par des lignes horizontales qui couvrent tout l’écran, environ tous les deux pixels. Il faut mettre son nez sur l’écran pour les voir, mais ça reste un défaut énorme sur ces machines qui misent leur argument publicitaire sur leurs nouveaux écrans. D’autant que le défaut semble toucher quasi toutes les nouveaux powerbook de 15’’.
L’info ne devrait pas tarder à atterrir sur la première page des sites consacrés à Apple mais pour l’instant je vous renvoie à cette discussion sur Mac rumors et ces deux discussions (ici et ici) sur les forums d’Apple.
Un futur acheteur averti en vaut deux. J’entends d’ici les ricanements des évangélistes du PC. Pour ma part ça ne m’étonne pas, les problèmes de jeunesse de leur nouveau hardware semblent être une marque de fabrique chez Apple. Un peu de patience va s’avérer nécessaire…

Edge: TURING'S CATHEDRAL by George Dyson

George Dyson – décrit comme un « historien parmi les futuristes » – a visité le quartier général de Google à l’occasion du 60e anniversaire de la proposition de John von Neumann pour la création d’un ordinateur digital. Son essai sur cette visite, nommé Turing’s Cathedral, est assez passionnant. [via un peu partout…]