samedi 04/10/2008 > Amtrak, Sophie Calle et un thé

Mercredi, nous partons tous en train vers New-York : 11 heures de train et (d’après leur site) 50 % de chances d’arriver en retard. Les lignes n’appartiennent pas toutes à la compagnie et les trains de marchandises ont priorité sur ceux de voyageurs. En cas de passage d’un train de marchandises, on nous rangera sur une voie de garage le temps qu’ils passent. Déjà, l’achat des billets ne met pas en confiance. A peine arrivé, on nous annonce que l’employée est partie manger et une fois revenue, on a l’impression qu’il lui manque quelques neurones et qu’elle découvre pour la première fois son logiciel de réservation…
Durant son absence, on en profite pour avaler un morceau (sandwich italien au poule grillé), dans un des recoins à Junk Food attenant à la gare.
Début d’après-midi : Eric part en vadrouille et on retrouve Eve, une collègue de Maïté, à la galerie DHC/ART. Magnifique endroit sur plusieurs étages dédié à l’art contemporain. La galerie abrite l’exposition prenez soin de vous de Sophie Calle qui est assez fantastique : elle a demandé à 107 femmes de spécialités diverses de transformer, déstructurer, analyser ou commenter une lettre de rupture qu’a reçue l’artiste. Les analyses et créations sont accompagnées de magnifiques photos des différentes femmes. Une partie séparée de la galerie (vastes espaces et leur moquette confortable) sont réservés aux créations vidéo : murs d’écrans, projections ou alcôves. Une vraie réussite.
On part se balader dans le riche quartier des affaires vers le très cosy et rempli Olive & Gourmando pour un cookies immense et un chocolat chaud à emporter. Direction, la grande bibliothèque (pour laquelle j’ai un certain attachement). Malheureusement, les étages sont déjà fermés (mais j’y retourne demain) par contre le rez de chaussé qui abrite les nouveautés comptoirs de prêt et périodiques est ouvert jusqu’à 22h. Quelques locations plus tard direction Camilla Sinensis, un joli petit salon de thé rempli calme et de bois avec une carte de thés rares et de différents modes d’infusion.
Souper de dégustations végétariennes au Commensal puis retour la maison. On y retrouve Eric et remplis de plus d’énergie que lors de la dernière expédition on est repartis vers le parc Jarry pour une séance de photos nocturnes. Les résultats sont excellents…

1 commentaire

  1. 8/10/2008Dimitri says:

    Onze heures de train, six heures de voiture ou près de huit heures dans un bus puant et rempli. De plus, le train et le bus ne valent pas le coût si on voyage à plus de deux personnes. Il ne faut pas être très versé en théories de la conspiration pour deviner qu’il existe un certain biais structurel en faveur de la voiture…

    NB: Une des particularités de Camellia Sinensis, c’est que la plupart des thés ont été choisis sur place par les propriétaires! Je suis d’ailleurs occupé à siroter un bon Oolong Darjeeling WT-16 en direct de chez eux:
    https://camellia-sinensis.com/the/fiche/?id=Darjeeling+Gopaldhara+1st+flush+Wt-16

Ecrire un commentaire:

%d bloggers like this: