Le caïd et autres nouvelles de William Faulkner & Blood music de Greg Bear

    Avec le printemps reviennent les petits livres à deux Euros de la collection Folio. De fins livres de poches ultaportables qui permettent de (re)découvrir des auteurs. Là, je viens de terminer le caïd et autres nouvelles de William Faulkner. La nouvelle titre suit l’ascension d’un fermier du sud des Etats-Unis via le trafic d’alcool durant la prohibition. Et ses rêves perdus d’avance de s’intégrer dans la grande bourgeoisie. Le reste des nouvelles quitte le sud torturé cher à l’auteur pour aller se balader en Suisse ou en Angleterre. Ce recueil fait découvrir des facettes peu connues de l’œuvre de Faulkner.
    Je viens de terminer Blood Music de Greg Bear et c’était vraiment bon. Un ouvrage de science fiction, de la hard science fiction pour être plus spécifique. Sans vouloir dévoiler toute l’histoire, on y suit un scientifique qui travaille dans un futur proche sur des ordinateurs cellulaires. Sans prévenir ses employeurs, il crée de cellules intelligentes qui apprennent à coopérer. Une fois ses recherches découvertes ses employeurs l’obligent à détruire le résultat de ses expériences. Il tente de sauver son travail en s’injectant les leucocytes qu’il a créé sur base de ses cellules. A partir de là une épidémie va se répandre et déclancher une apocalypse assez inédite. On est très loin des histoires classiques d’armageddon bactériologiques et plutôt en face de concepts de post et trans humanité, et de singularité technologique.
    Si vous aimez la hard sf, je vous le conseille, j’ai vraiment pris mon pied.

Pas de commentaire

Ecrire un commentaire:

%d bloggers like this: