font fetish

Un mélange improbable pour ce jeu en flash : fouets, gémissements, Bettie Page et … typographie. Le monde entier va enfin savoir la terrible vérité : les typographes sont des pervers polymorphes ! Et je vous avoue que c’est un plaisir personnel de pouvoir catégoriser conjointement ce post en BDSM et typographie. (via l’excellentissime sexe, love’n gaudriole).

Pas de commentaire

Ecrire un commentaire:

%d bloggers like this: