SABAM vs les bibliothèques

Une série d’articles un coup de projecteur bienvenu sur les conflits entre les bibliothèques et les sociétés de droits d’auteurs en Belgique. Pour ceux qui n’ont pas vu passer les articles, De Morgen a publié un article (ici et ici) sur une bibliothèque de Dilbeek à laquelle la SABAM réclame des droits pour les lectures de contes aux enfants. L’article a été repris dans la presse belge francophone (Le Soir ici et ici et la Dernière Heure), puis en France et enfin l’info est même arrivée sur The Next Web et sur Boing Boing !
Coup de projecteur bienvenu car cette histoire de Sabam est l’arbre qui cache la forêt, le gros contentieux entre les bibliothèques et les sociétés de droits d’auteurs se situe au niveau du conflit avec Reprobel qui réclame des millions d’Euros aux bibliothèques, à leurs lecteurs et à leur pouvoirs organisateurs. Je prépare un article sur le sujet mais cet article de La Libre Belgique résume la situation actuelle et cet article du Soir (ainsi que les articles liés) rappelle les débuts du conflit.

Un futur sombre pour les bibliothèques aux Etats-Unis ?

Un magnifique commentaire d’un étudiant bibliothécaire dans une discussion sur Metafilter sur la décision de l’état de Californie de couper les subventions de ses bibliothèques publiques.
Entre rage, abattement et volonté de changer les choses, il rappelle l’immense mission sociale des bibliothèques aux Etats-Unis (elle est encore plus marquée que chez nous) et son rôle essentiel dans la lutte pour l’égalité et la liberté, surtout à l’ère numérique.
Il voit surtout les bibliothèques en train de mourir à petit feu, étranglées par des coupes budgétaires et n’ayant pas assez de réactivité et de cohésion pour se défendre.
Ici, même si les coupes budgétaires ne sont pas (encore) d’actualité, les attaques des sociétés de droit d’auteurs sur le principe même des bibliothèques et le manque de visibilité des associations professionnelles (si on les compare à l’ALA) font craindre que ce type de situation puisse voir le jour.
Les solutions qu’il préconise (comme moi-même et beaucoup de bibliothécaires de ce côté ci de l’Atlantique) telles qu’ancrer toujours plus les bibliothèque comme un carrefour incontournable du tissu social, sont d’autant plus d’actualité.

Clément Laberge : Au sujet de pretnumerique.ca

Sur son blog, Clément Laberge explique la genèse et la mise en place de pretnumerique.ca, la plateforme de prêt d’ebooks destinée aux bibliothèques québécoises. Ici, le service de la lecture publique réfléchi justement au sujet pour le moment et c’est peut être un exemple à suivre.

FT.com : Unpacking my library

Quelques extraits du livre Unpacking My Library: Writers and Their Books, où des auteurs parlent de leurs rapports aux livres de leur bibliothèque. Je découvre quand même que parmi les livres préférés de Philip Pullman se trouve les bijoux de la Castafiore.

bibliothèques sur Dezeen

Un très belle collection de bibliothèques sur Dezeen, un site dédié à l’architecture .

book lovers never go to bed alone

Des étagères de livres à n’en plus finir : book lovers never go to bed alone .
(via)

Npr : Why The Next Big Pop-Culture Wave After Cupcakes Might Be Libraries

Mes collègues bibliothécaires et moi même ne devons pas nous inquiéter de la baisse de fréquentation des bibliothèques car une tendance de fonds vient des Etats-Unis : les bibliothèques sont les nouveaux cupcakes.

Open Library commence à intégrer le prêt digital

Le fantastique projet de l’Open Library propose de novelles solutions de prêt digital de livres. Les solutions existent et sont en train de se développer. Quand aux questions de droit, je me dis depuis quelque temps q’une solution en Belgique francophone devrait être élaborée. Je verrais bien les gens de bela héberger une solution de prêt déclinable sur les sites des bibliothèques. Un achat de livres en version digitale par les bibliothèques et un prêt aux lecteurs.

lirairie popup

Sur Dezeen, une librairie dépliable en carton présentée par la société de design Campaign. On pourrait imaginer une version bibliothèque l’installer durant certains événements.
(Merci Colin)

Université de Cushing : "When I look at books, I see an outdated technology, like scrolls before books"

L’université de Cushing a décidé de vider sa bibliothèque de ses livres pour les remplacer par des postes informatiques et des lecteurs d’ebook. Je vois bien l’idée générale de vouloir passer pour des pionniers et la micro agitation médiatiques qui va faire parler de l’université, mais dans l’ensemble je pense que c’est une mauvaise idée. Les bibliothèques doivent multiplier les accès à l’information, pas les diminuer. Pour tous les détails et les réactions : l’article du Boston Globe, la discussion sur Metafilter et un article sur le dérapage vers le numérique sur CNN.