Mignola, Love and Rockets & William Gibson

Articles et interview sur quelques auteurs favoris de comics et science-fiction :

  • Dans le Guardian, un article et interview des frères Hernandez sur la sortie d’une nouvelle série de l’indispensable “Love and Rockets”.
  • Toujours dans le Guardian, une interview de Mike Mignola qui parle de son parcours avec Hellboy et de la fin du comics
  • Et sur IO9, un question/réponse entre les lecteurs du site et William Gibson.

  • YouTube : H+ The Digital Series

    H+ est une websérie qui débute aujourd’hui sur YouTube. Elle est produite par Bryan Singer (usual suspects & X-Men) et est basée sur un sujet classique de la science-fiction cyberpunk : l’interface neurale. Dans un futur proche, une grande partie de la population se connecte ainsi à Internet et son environnement lorsque un virus informatique décime d’un coup un tiers de la population humaine avec les conséquences apocalyptiques que l’on imagine. A tester…
    (via)

    Ebook : The Ware Tetralogy de Rudy Rucker

    Disponible en ebook libre et gratuit :The Ware Tetralogy : le monument cyberpunk de Rudy Rucker.

    Study Guide for William Gibson: Neuromancer (1984)

    Un guide de lecture, destiné aux étudiants en littérature et consacré à Neuromancien de William Gibson. Un mélange dense d’informations, de références et de questions sur le plus fameux roman de Gibson. Certainement indigeste pour certains, je trouve le guide passionnant. Je m’en vais ressortir mon exemplaire usé par de multiples relectures…

    Neal Stephenson's Short Stories

    Une petite série de liens vers des articles et nouvelles de Neal Stephenson sur le net.

    Maurice G. Dantec sur le cafard cosmique

    Sur l’excellent portail français de sf le cafard cosmique, un mini dossier sur l’infâme Maurice G(eorges) Dantec. Cet ancien espoir de la sf/polar cyberpunk français devenu le porte étendard de l’occident chrétien face aux hordes barbaresques. Je vous avoue que ce ne sont même pas les convictions politiques de ce born again crétin ou ses fricotages avec les sites d’extrême droite qui me dérangent le plus. C’est surtout la qualité de ses romans. J’ai lu la plupart d’entres eux (je sais, rien ne m’y obligeait…), et à part quelques passages intéressants, c’est long, lent, confus et dérive souvent dans des délires mystico chrétiens assez indigestes. Et le dernier n’a pas l’air de faire exception à la règle… [merci John !]

    Ray Kurzweil

    Un post rapide pour bookmarquer (c’est excessivement français tout ça) mes lectures. Entre deux livres, je lis les essais de Ray Kurzweil sur l’intelligence artificielle, les machines conscientes et l’extension de la durée de vie. Si cela vous intéresse, le tout est disponible en pdf sur son site

    Richard Kadrey : blind shrike

    Richard Kadrey est un auteur de science fiction cyberpunk des débuts du genre. Il a un univers plus punk que cyber et j’avais bien aimé son roman Metrophage qui était sortis chez Présence du futur.
    Son nouveau roman, blind shrike est disponible gratuitement en format pdf sous une licence CC. Une bonne initiative.

    A place so foreign and 8 more

    Je suis en train de lire A place so foreign and 8 more, un recueil de nouvelles de Cory « boing boing » Doctorow. Jusqu’ici j’aime assez, de la bonne sf inventive tirant vers le cyberpunk. Comme le reste de ses ouvrages, le recueil peut être téléchargé gratuitement sur son site. Doctorow, en grand adversaire des DRM et autres mesures restrictives sur la propriété intellectuelle offre le choix entre acheter son livre ou le télécharger sous une licence CC.
    L’auteur n’a pas que des amis, il est assez imbu de sa personne et énerve pas mal de monde. Personnellement j’apprécie ce qu’il fait et son côté technogeek m’amuse beaucoup. Par exemple, en tant que grand accumulateur de papier, j’aime beaucoup ses explications sur son éloignement de ce support obsolète :

    “I’ve moved so much and to so many places, I don’t have paper archives any more. I keep paper archives for receipts for the tax man, and the Merril Collection archives has my papers; that’s basically all the paper ephemera I keep these days. My books are in storage in Toronto and San Francisco and I’ve got a little storage in a million places, but they’re not accessible to me. I’ve got a thousand CDs, but what the hell am I going to do with a thousand CDs? They’re all on my PowerBook. I have all my music and hundreds of books, plus all my correspondence and everything I’ve written, on the PowerBook. I get a new one every eight or ten months, keep my last one, and keep them in synch with each other and a little hard drive I travel with. Once a month I package up all my financials and my prose, compress and encrypt it, and put it on a server in Australia. Why Australia? If a hemisphere-killing meteor struck, my prose would survive — if I were lucky enough to be somewhere else when it happened!”

    (extrait d’une interview dans Locus)

    Luciferase & Cyber-Claus

    Bruce Sterling et William Gibson, les deux piliers de la littérature cyberpunk ont chacun exhumé une de leurs anciennes nouvelles. Voici donc Luciferase de Sterling et Cyber-Claus de Gibson.