Sally Gall

Sally Gall
De l’eau, du noir et blanc et de belles compositions : les photographies de Sally Gall.

Powerbook

Je suis souvent en vadrouille pour l’instant. Et vu mes horaires, cela ne risque pas de s’arranger. J’ai donc de plus en plus envie de me payer un ordinateur portable. Cela me permettra de surfer, bosser sur mes cours, mes différents projets et GG un peu plus facilement.
Il y a juste un petit problème : j’ai envie d’un Powerbook. J’ai bien envie de m’essayer aux mac. J’ai déjà Windows XP et Linux installés sur mon PC et apprendre à travailler sur mac me plairait bien. Il m’est arrivé de ne pas savoir aider un copain dans le cas d’une bibliothèque privée qui voulait s’informatiser en open source. Le problème est qu’ils travaillaient uniquement sur mac et que je n’y connais pas grand-chose. Mes cours de basic sur Apple II datent d’il y a 15 ans et sont la dernière fois que j’ai travaillé sur ce type de machines.
Lorsque j’achète un ordinateur je préfère payer un peu plus cher et avoir du bon matériel qui durera longtemps. Le choix d’un Powerbook plutôt qu’un ibook était donc assez clair pour moi. Mon nouveau boulot me permet de me le payer.
C’est donc avec joie que j’ai découvert les 7 cercles de l’enfer de l’achat d’un mac, que l’on peut résumer ainsi : ne devrais-je pas attendre encore un peu avant de l’acheter ? J’attendais l’hypothétique apparition d’un Powerbook G5 lorsque Jobs a annoncé l’abandon des processeurs PowerPC d’IBM pour les nouvelles générations de processeurs Intel. Alors que des hordes de fans se lamentaient sur les forums et annonçaient à grand renfort d’emoticons hargneux qu’il n’achèteraient plus jamais de mac, je vous avoue que cela ne me perturbais pas plus que ça. Par contre cela alimenta d’autant plus mon débat intérieur : ne devrais-je pas attendre encore un peu avant de l’acheter ?
J’ai donc lu tous les articles, parcourut tous les débats sur les forums et me suis autoproclamé spécialiste mac. Ayant juste travaillé quelques heures sur un Apple II quand j’avais 15 ans, je suis tout à fait qualifié pour ce titre.
Sans vouloir revenir sur les multiples visions de gourous du hardware, diseurs de bonne aventure et autres processeurs Yonah, voici ce que j’ai retiré du grand marais de suppositions : le nouveau Powerbook sera là en juin 2006. Vu qu’il ne vaut mieux pas acheter un mac directement après sa sortie (le temps de régler les défauts de jeunesse) cela nous reporte fin 2006. Un an et demi.
Je n’ai pas envie d’attendre un an et demi.
Je vais juste attendre l’Apple expo de septembre. J’espère juste une diminution de prix à cette occasion. De quoi motiver les acheteurs potentiels qui hésitent à attendre les Mactel. De plus le Powerbook arrivera à cette date à la fin de son cycle moyen de mise à jour. Une réduction de prix combiné à la remise pour les étudiants serait la bienvenue.
Bon j’attends le 20 septembre et puis je vois. Je devrais peut être attendre encore un peu avant de l’acheter…

Brendan Monroe

Brendan Monroe
Peintures, sculptures et sérigraphies de Brendan Monroe. J’aime beaucoup.

Electro Zoom 3.0

Vincent m’a envoyé le site My Monkey, un espace d’expos et de créations graphiques basé à Nancy. En fait, ils s’occupent de la communication du festival Electro Zoom 3.0 : projections vidéos, musique et mergez, pour lequel Vincent fait la programmation. Si vous êtes dans la région de Nancy, c’est le 9 juillet. Et pour compléter tout ça voici BAC, un weblog de rencontres et échanges entre créateurs où tout ce petit monde se retrouve…

Karin Rosenthal

Karin Rosenthal
Une série d’images en noir et blanc de Karin Rosenthal autour du mélange entre la nature et le corps humain.

Le livre de sable de Jorge Luis Borges

J’ai découvert Borges de manière détournée, via un film, death and the compass, tiré de l’une des ses histoires. J’ai vu ce film il y a environ dix ans au festival du film fantastique et j’ai voulu découvrir l’auteur.
Borges est un érudit et cela se ressent au travers de ses textes. Son fantastique tient plus de la métaphysique et ses histoires sont trufées de références littéraires, artistiques ou historiques. L’une des nouvelles qui composent le livre de sable est même un hommage avoué à Lovecraft. Ses origines sont également au cœur de son œuvre. L’argentine et Buenos Aires transparaissent en filigrane dans la plupart de ses histoires.
De toute manière, comment ne pas aimer du fantastique intelligent écrit par l’ancien directeur de la bibliothèque Nationale de Buenos Aires…

dimanche à De Haan

Comme la moitié de la Belgique j’ai passé ce dimanche à la côté, à De Haan pour être plus précis. Et c’était le bonheur. Je me suis gavé de lectures, d’abricots et de soleil. En dehors de cela, mon occupation principale a été de me balader sur la plage avec ma mère tout en étudiant combien de vacanciers allaient passer la nuit à souffrir de leurs coups de soleil. Judith est restée à Bruxelles afin d’étudier ses derniers examens et j’ai aidé à emballer les dernières caisses de la maison de mes parents avant qu’elle soit louée pour l’été.
Ca faisait bien longtemps que je n’étais plus venu à la mer à cette période de l’année. Je connais surtout la plage en fin de saison ou durant l’hiver. Je n’étais plus habitué à voir la plage envahie par des hordes de bronzeurs. J’avais aussi oublié les centaines de gamins alignés le long de rivage et qui creusent inlassablement des trous, tranchées, douves et autres canaux pour protéger leurs forts contre l’avancé de la mer. Je faisait la même chose il y a bien longtemps.
Ca m’a fait du bien de faire le plein de lumière. Je vais tranquillement pouvoir retourner dans les profondeurs des bibliothèques…

Desiree Dolron

Desiree Dolron
Ce site regroupe les splendides photos de Desiree Dolron. On retrouve son univers très personnel autant dans ses portraits que dans ses images de reportage.

Evere

Entre les stages et mes multiples boulots, je commence à connaître la plupart (j’exagère) des bibliothèque bruxelloises. Depuis la semaine passée je travaille à la bibliothèque d’Evere. Je préfère ne pas trop m’avancer, mais il y a des chances que je me fixe là bas professionnellement. Je l’espère en tout cas. Il y a pas mal de projets intéressants à mettre en place.
Quoi qu’il en soit, c’est pour l’instant un mis temps qui se rajoute à mes autres heures de travail. Je fait donc deux mis temps sur la semaine, à Evere le matin et Uccle l’après midi. Et je travaille toujours le samedi à Jette. J’ai un horaire de 40h 44h (je ne sais plus compter) répartis sur six jours. Cela ne va durer que quelques semaines (je termine mon contrat à Uccle fin juin) mais je commence à sentir la fatigue… Boarf, je préfère être fatigué à faire quelque chose que j’aime, plutôt que de somnoler et faire du lard en faisant gagner de l’argent aux fonds de placement américains comme je le faisais dans une autre vie…

rope magic

ropemagic
Jeunes japonaises, chambres d’hôtels et cordes de chanvre. Rope Magic est le site d’un japonais amateur de Nawa Shibari. De jolies photos de bondage…