Lectures, Google et Canada

Quelques notes depuis la salle de lecture de la Bibliothèque Royale entre deux chapitres de mon mémoire :

    Je m’étais dis que j’allais laisser sur GG une critique ou du moins quelques notes sur mes dernières lectures. Bien entendu c’était là une parole d’ivrogne et quand je vois depuis combien de temps je n’ai plus rien écris sur le sujet et combien de livres j’ai lu depuis lors, il me faudrait un solide congé sabbatique pour rattraper mon retard. Ce n’est pas bien grave. Dans ce que j’ai lu, il y a quelques livres sur lesquels j’ai envie d’écrire mais je ne vais pas me forcer à rédiger une notice pour toutes mes lectures. GG n’est jamais qu’un carnet remplis de griffonnages, de notes en tout genres et d’adresses rédigées à la hâte. Peu de rigueur et pas d’obligations, je garde ça pour la bibliothèque.
    Enfin, peu de rigueur, ce n’est pas tout à fait vrai. Je veux dire que je ne vais pas me forcer à systématiquement écrire une critique pour tous les livres que j’aurais lu. Mais lorsque j’écris quelque chose, j’essaye de ne pas être (trop) foireux. La raison ? Google semble avoir développé un étrange béguin pour GG. Il y a comme une étrange alchimie entre l’algorithme du big brother des moteurs de recherche et la structure sémantique des permaliens (je sais ça ne veut rien dire) de mon site. Résultat des courses : pour certaines recherches, je me retrouve (trop) haut dans les résultats de Google. Ce n’est pas que je vais m’en plaindre, mais je dois vraiment commencer à faire attention à ce que je raconte.
    Une dernière chose : je vais enfin aller rendre visite à ma soeurette Maïté et à John, dans leur cabane au Canada. Je partirais du 15 février au 2 mars. Vu que je me suis lancé dans le nomadisme informatique, je continuerais à encombrer Internet depuis l’autre côté de l’Atlantique. Par contre je vais remplacer mes habituels articles sur les moines bibliothécaires mystiques de Shaolin par des longues descriptions (dégoulinantes de sirop d’érable) des étendues enneigées de la belle province, de ses pancakes, de ses librairies, cappucinos et bibliothèques…

Claudio Edinger

Claudio Edinger
Le site du fantastique photographe brésilien Claudio Edinger. Parmi ses différents sujets de portfolio, tous excellents, j’ai choisi l’image ci-dessus dans celui sur Rio. Ce sont des images prises au moyen format avec une optique pouvant corriger la parallaxe. La déformation que permet ce type d’optique permet d’obtenir cet effet qui donne cette impression que ce sont des maquettes qui ont été photographies et pas des sujets vivants. Ce style de photo a été pas mal discuté sur le net la semaine passée. Principalement autour des photos d’Olivo Barbieri (voici une galerie et un article illustré) qui, via ce procédé, ressemblent à images de maquettes mais sont des photos de paysages et bâtiments réels.

Simpsomaker

Le Simpsomaker. Ou créez votre propre personnage des Simpson. Trouvé sur Devil Ducky, un site parent de Milk and Cookies (grand destructeur de productivité dans tous les bureaux du monde).

Dragon

Dragon. Une bonne imprimante, du temps à perdre et voici un joli dragon mécanique en papier à monter.

Lookerland

lookerland
Pin Ups et succubes sexy sur Lookerland. (via)

peer-to-peer pour OSX

Dans la famille des listes de programmes gratuits pour mac, je demande les peer-to-peer. Comme souvent, la plupart ont l’air douteux, instables et quelque peu foireux. A tester donc…

"No Pasaràn, le jeu" de Christian Lehmann

Je viens de terminer No Pasaràn, le jeu, un livre jeunesse (un pan de la littérature que je découvre) de Christian Lehmann. L’auteur est très éclectique : il écrit des polars, des livres jeunesse et même des scénarios de jeu de rôle. C’est un grand fan de l’appel de Cthulhu et John m’avais signalé qu’il avait mis sur son site les notes et documents résultant de la campagne “Beyond the mountains of madness” qu’il a joué avec des amis. L’un d’entre eux est graphiste et a créé à cette occasion de nombreux documents types à télécharger.
Quand à son livre, je l’ai beaucoup aimé. Il est publié dans la collection Medium de l’école des loisirs. Le format court, qui équivaut à une Novella anglo-saxonne, donne un texte sans les fioritures et les longueurs (que je ne dénigre pas du tout) des romans adultes. Le livre mêle jeux vidéos (avec enfin une vision réaliste du sujet), rage adolescente, histoire du fascisme et des guerres du 20e siècle et racisme contemporain. Et c’est très bon ! Contemporain, intelligent et efficace. J’aime beaucoup. Auteur doué et fan de Cthulhu. Un auteur que je vais suivre.

Edward Burtynsky

Burtynsky
Edward Burtynsky est un photographe spécialisé dans des images très graphiques de nature ou des déchets créés par les sociétés industrialisés (ces images là me font penser aux photos de Chris Jordan).
Sur son site on trouve ses impressionnantes nouvelles séries sur la Chine où il documente l’industrialisation forcenée du pays. Ses images de chaînes de montage se perdant à l’infini sont assez hallucinantes. (merci John).

The New World

Dans un autre genre que Miami Vice, mais toujours avec Colin Farrel (ce qui va faire plaisir à certains) voici encore un film que j’attends avec impatience. The New World, est la nouvelle réalisation du fabuleux Terence Malick. Malick, mieux que personne, peut prendre un sujet classique, comme la seconde guerre mondiale dans son précédent film “The thin red line”, et le transformer en un bijou de poésie visuelle. Et quoi de plus classique comme sujet (pour les américains du moins) que l’histoire de Pocahontas. Je vous laisse aller voir le trailer ou cette review sur Twitch. Juste un conseil : si vous allez voir le film au cinéma, choisissez bien l’heure et la salle ou vous risquez de tomber sur un public qui râle, ne comprend rien, se demande où il est tombé et le fait savoir…

m3 online: Top 65 Music Videos of 2005

m3 online: Top 65 Music Videos of 2005. Dans le même genre que ce post précédent. Voici encore une liste des (65) meilleures vidéos musicales de 2005. Petite différence par rapport au premier post : après avoir fait sauter son serveur d’archivage gratuit, l’auteur, victime de son succès, à compilé les vidéos en un seul torrent à télécharger…